de Veronique Willemin

Le texte est un monologue d’une femme trahie dans sa passion amoureuse. Une immersion dans les émotions, une plongée dans les souvenirs d’une vie intense et cabossée, traversée par la constante recherche de liberté.
Ce seul en scène est le premier texte théâtral de Veronique Willemin.

Vétérinaire de renom, homme redouté et envié de toute la communauté scientifique, Gebo a collaboré durant trente ans avec la remarquable et très estimée biologiste Gigi.
Gebo a promis à sa Gigi qu’il adore, qu’il quitterait définitivement sa femme le jour même où elle fêterait son départ à la retraite.
Ce soir, avant que la fête ne finisse, Gebo s’est éclipsé pour se rendre une dernière fois au domicile conjugal chercher son passeport et faire sa valise.
Sur scène, Gigi est toute seule dans son bureau.
Elle attend impatiemment l’arrivée de Gebo.

On rit, on pleure, on s’émeut à écouter Gigi raconter, ses doutes, ses émerveillements, ses peurs, ses souvenirs.

L’appel téléphonique de son amie Zoé, totalement inattendu au milieu de la nuit va progressivement amener Gigi à découvrir une lettre d’une violence insoupçonnable…

Interprète : Gérard Touratier
Mise en scène : Jacques Connort